Les humeurs de Tietie007.

Les humeurs de Tietie007.

Pierre Hillard, vers l'empire mondial.

 

Pierre Hillard est un curieux personnage avec son look de curé de campagne. L'homme, catholique traditionaliste, est obsédé par le mondialisme, idéologie nomade prônée par l'oligarchie judéo-protestante qui s'incarne dans la figure de Jacques Attali. L'homme  a une grille de lecture nationale-catholique de l'évolution du monde, d'où parfois, un lexique loufoquement désuet qui va de "sataniste" à "luciférien", qui qualifie notre monde assujetti au monde de l'argent et de la marchandise. L'obsession d'Hillard reste donc le mondialisme et non la mondialisation, mouvement inéluctable, et la gouvernance mondiale, idéologie qui remonte au roi Nimrod, qui avait défié les dieux avec sa tour de Babel, et avait été puni par ces derniers par le biais d'un moustique entrant dans son pif ! Vous aurez compris que notre Pierrot est féru de références bibliques, notamment pour dénoncer les juifs, qui ont mis à mort Jésus et les protestants, qui ont été les promoteurs acharnés de ce matérialisme mondialiste. On retrouve chez lui cet anti-judaïsme chrétien qui voit dans la figure du juif, le nomade usurier acquis à sa communauté religieuse plutôt que nationale, thème de la double allégeance qui irrigua la pensée de l'extrême-droite française.  Ce mondialisme serait promu par Wall Street, la City et  Bertelsmann.

 

L'autre obsession d'Hillard c'est la perspective du métissage généralisé que veut imposer la gouvernance mondiale judéo-protestante,  par le biais d'un gouvernement mondial qui s'articulera autour de blocs continentaux et d'un marché euro-atlantique, dirigé, comme dans le Meilleur des Mondes, par Mustapha Menier individu sans racine, ni arabe, ni français,  éduqué hors-sol, corrompu par l'argent et la civilisation consumériste. 

 

Mais ce nouvel ordre mondial sataniquehttps://static.blog4ever.com/2013/04/737496/artfichier_737496_1996859_201304172907493.gif va s'effondrer sous 10 ans, d'après Hillard, qui prévoit une guerre civile en France, avec des villes soumis au chaos, des épiceries (arabes ?) pillées, le retour à l'état de nature, comme dans la savane, où les faibles seront tués ! Si on suit les prévisions de notre Pierrot, il faut vite aller à Carrouf acheter de l'eau ferrugineuse  et des pâtes, pour tenir le coup enfermé dans la cave, pour éviter les cailles  qui pilleront et s'adonneront à des tournantes géantes ! Peut-être que celui qui vit dans la lande bretonne s'en sortira,  mais pour "tous les minets chialeurs, fans de Justin Bieber, les drogués et les alcoolos ça sera la fin, prédit Hillard !

 

 

Comme Soral, le curé Hillard mélange un peu tout, du message biblique à l'économie, en passant par des groupes occultes, les francs-maçons (dont dont sont issus le nazisme et le stalinisme, d'après lui), les Bielderberg, les banquiers juifs de Tel-Aviv à Wall-Street, qui veulent mettre en place un état mondial, par le biais du PET,  Partenariat Economique Transatlantique, vaste marché regroupant 800 millions de consommateurs entre l'Amérique du Nord et l'Europe. Projet qui vise en en fait à faciliter les échanges commerciaux transatlantiques et non à forger un état américano-européen ...déjà qu'au sein de l'Union Européenne on se met sur la gueule, je vois mal les 27 désunis faire un super-Etat avec les USA, le Mexique et la Canada, avec un super-président qui dirigerait le tout ! Ici, Hillard nage en plein délire !

 

Autre curiosité, son obsession envers la monarchie néerlandaise, vue comme toute-puissante, comme si la reine Béatrix dominait le monde !

Le problème d'Hillard, c'est cette logique conspirationniste qui guide sa réflexion, et ce millénarisme très religieux qui binarise sa vision du monde, entre le Bien et le Mal, le Christ et Satan, qui s'affronteront, à la fin des temps. Il instrumentalise des sources sérieuses pour construire un monde fantasmé où la catholicité et le monde musulman seraient assiégés par le judéo-protestantisme mondialiste, étrangleur des peuples. Sa méthode, comme celle de Soral, s'appuie sur la décontextualisation et sur une hyper-interprétation des faits, qui induisent des connivences idéologiques et des actions communes supposées à partir de proximités familiale, géographique, ethnique, scolaire, etc ...Un exemple de la méthode Hillard, regardez bien cette photo :

 

 

On y voit l'ex-secrétaire du Parti Communiste d'URSS boire un verre de Pepsi-Cola à côté du président américain Richard Nixon, au début des années 70. Dans une logique hillardienne, cette photo serait la preuve, par l'image, que Wall Street finançerait le bolchevisme ! https://static.blog4ever.com/2013/04/737496/artfichier_737496_1994299_201304174614534.jpg

 

 



27/04/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres