Les humeurs de Tietie007.

Les humeurs de Tietie007.

LES NOUVEAUX IMPOSTEURS.


LA PROSE EN OR DE MME FILLON !

 

Pénélope Fillon a touché 100 000 € en 20 mois, pour écrire 2 malheureux articles à la Revue des Deux Mondes, publication confidentielle déjà gravement endettée ! Les compétences de la dame pour toucher 1000 € par ligne écrite ? D'après le directeur de la publication, Marc Ladreit de Lacharrière, "Pénélope serait intelligente et lirait beaucoup de livres", ce qui justifierait ce salaire de footeux ! Bref, encore un qui prend les français pour des cons ! 


26/01/2017
0 Poster un commentaire

FABIEN ENGELMANN, DE LENINE A MARINE.

 

Fabien Engelmann ? Vous ne connaissez pas ? C'est le nouveau maire d'Hayange, estampillé Front National, un jeune loup de la politique qui avait commencé sa carrière politique chez ...Lutte Ouvrière !! En 2007, cet ouvrier territorial, cadre cégétiste, s'était présenté aux élections municipales à Thionville, en Moselle, sous l'étiquette Lutte Ouvrière et avait fait un score honorable avec 6 % de voix. Quelques temps après, en désaccord avec la ligne d'Arlette, il était parti sur les rivages plus souples du NPA,  et avait intégré une liste aux élections européennes dans ce même parti, en 2010. Mais l'affaire de la candidate voilée qui secoua le parti anti-capitaliste, fit partir Fabien vers de nouveaux horizons, plus patriotes, avec son adhésion au FN !! Passer de Lénine à Marine est assez singulier, mais pas si rare que cela. Dans ces temps de crises économique, politique et morale, les frontières idéologiques s'estompent et génèrent des rapprochements paradoxaux, comme dans l'entre-deux-guerres, où un Jacques Doriot, cacique du PCF, exclu du parti en 1934, avait crée, en 1936, un parti fascisant, le PPF. De même, on assiste aujourd'hui, dans une certaine gauche, à une réflexion décomplexée sur la nation, donnant lieu à une mouvance europhobe qui s'incarne dans l'économiste Jacques Sapir, partisan d'un Front anti-UE de la gauche à l'extrême-droite ou chez Emmanuel Todd, dont la haine des casques à pointe réactive le conflit franco-allemand.  On retrouve cette passion souverainiste chez un François Ruffin, et la France Insoumise de est aussi aimanté par des rivages de plus en plus hexagonaux. Or, quand l'internationalisme disparaît, à gauche, on a parfois du mal à distinguer les divergences entre gauche radicale et extrême-droite, surtout quand Marine Le Pen socialise son discours ! Le ralliement d'Engelmann est le signe que le confusionnisme idéologique règne en maître, aujourd'hui, et que certains individus en errance, sans repères, peuvent aisément passer d'un extrême à l'autre, comme cet autre léniniste qui avait rejoint Alain Soral, en expliquant sa démarche, un certain Julien .B ou Serpov.

Pour ceux qui veulent approfondir ces intersections entre extrême-gauche et extrême-droite, regardez cette analyse de Philippe Corcuff :

 



22/01/2017
0 Poster un commentaire

FRANCOIS RUFFIN, SYMBOLE DU CONFUSIONNISME ?

 

François Ruffin est un peu une star dans les milieux de l'alter-mondialisme. Rédacteur du journal alternatif Fakir, le picard a fait un carton avec son documentaire "Merci Patron",

 

 

où le picard accompagnait deux licenciés du groupe LVMH pour défendre leur cause auprès de leur patron, le multi-milliardaire Bernard Arnault. Sympathique, cette comédie sociale qui me rappelait quelques films du cinéma italien d'antan. Dernièrement, l'eurosceptique Ruffin, initiateur de Nuit Debout, qui veut réhabiliter le protectionnisme s'est dit prêt à s'opposer au FN, dans la Somme, lors des prochaines législatives, voulant opposer au populisme de droite, un populisme de gauche ! Mais cet électron libre de la politique est parfois difficile à cerner et peu avoir des amitiés déroutantes. Le picard, via son journal Fakir, collabore en effet avec le site Bastille-République-Nations, fondé par un ancien du PCF, Pierre Levy, qui file la métaphore anti-impérialiste.

La chasseuse de confusionnistes, Ornella Guyet, avait reproché à Ruffin de laisser la parole, dans son bimestriel, à ce site. Le picard lui avait répondu par une missive pleine de bon sens :

 

 

« Chère Ornella,

 

La citation est notre arme préférée, à Fakir - comme dans bien d’autres publications de médias-critique et de critiques des médias qui nous ont précédés.

 

Pour me convaincre de ne pas publier quelques brèves de BRN, un argument primera donc : qu’à partir de citations, tu démontres leur appartenance ou leur proximité avec l’extrême droite. Pour l’instant, sans adhérer à tout leur contenu, ce qui m’intéresse dans BRN – et ce qui, je pense, peut intéresser les lecteurs de Fakir – ce sont leurs citations, justement, des commissaires européens, des parlementaires, de Business Europe, etc.

 

Pour me convaincre, là, tu me dis que Bruno Drewski (que je n’ai jamais rencontré) collabore à BRN – ce qui suffirait à disqualifier la revue. Mais qu’a donc dit ou écrit Bruno Drewski de si scandaleux ? Tu ne m’apportes, sur ce point, aucune citation. A la place, tu me dis qu’il a accordé une interviou à Rebellion (que je ne connais pas). J’ai lu l’interview : sans être, encore une fois, en accord avec tout, je ne vois absolument pas dans ses propos de quoi discréditer un homme. Ça me paraît même de plutôt bonne tenue. Tout comme son Que sais-je, sur la Biélorussie (que j’ai lu).

 

Pour me convaincre encore, tu me dis que Bruno Drewski publie avec le négationniste Claude Karnouh sur le site La Pensée libre. J’ai circulé sur ce site et, à première vue, très rapidement, je n’ai rien aperçu de cette nature. Bien que, en toute sincérité, ce compagnonnage me trouble.

 

De même, pour dénoncer l’UPR et François Asselineau (mouvement que je méconnais : je ne suis franchement pas un spécialiste de toute cette mouvance), dans ton article, tu ne fais pas une seule citation, démontrant qu’ils seraient bel et bien « ultra-nationalistes », « fascistes », etc.

 

Pour me convaincre, et pour convaincre tous les hommes de bonne volonté (qui existent), mieux vaudrait, à mon sens, en revenir à cette arme majeure : la citation. L’analyse. Les preuves, comme disait Jaurès.

 

Quant à un futur éventuel oukase sur Fakir, j’aimerais qu’il s’établisse sur des bases claires : qu’avons-nous publié qui le mérite ? »

 

Cette réponse, je l’avais également transmise à Pierre Lévy, le directeur de BRN. Pour l’avertir que, bien sûr, nous romprions notre partenariat au moindre propos en faveur, par exemple, du Front National. Mais notre vigilante « antifasciste » ne nous a, en retour, pas adressés la moindre citation – et n’en continue pas moins de récidiver, usant sans la moindre preuve de l’accusation – extrêmement grave – de « négationniste ». (source:http://www.fakirpresse.info/L-air-du-soupcon)

 

Mais Ruffin a tendance à jouer au naïf, car la ligne éditoriale de BRN reste très orientée dans la mise en valeur de certains régimes autoritaires.  Dans ses Dossiers, le site est ouvertement pro-cubain, en présentant de nombreux discours et réflexions de Fidel Castro, en reprenant de nombreux articles de l'agence cubaine, "Cubadedate" (environ 5% des articles des dossiers). Plus grave il me semble, le site se faisait aussi le relai complaisant des articles de l'ancienne agence pro-Kremlin, Ria Novosti ainsi que des discours de Vladimir Poutine. Plus gênant encore, le site présente de nombreux discours du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, totalement inféodé aux mollahs iraniens, et prônant un régime théocratique. Enfin, un des rares partis politiques que le site met en avant est le PRCF, parti communiste orthodoxe, scission du PCF, dont l'objectif, entre autres, et de réhabiliter la période stalinienne.

C'est donc cela que je reprocherai à Ruffin ...sous couvert d'anti-impérialisme, opinion tout à fait respectable, le picard donne la parole à un site qui soutient des régimes autoritaires (Cuba, Russie poutinienne) et des mouvements religieux (le Hezbollah), pas très compatible avec Nuit Debout et avec des pratiques politiques plus démocratiques et dérive dangereuse qui tend à respectabiliser des régimes et des mouvements liberticides.

 

 

 


21/12/2016
0 Poster un commentaire

DE LA PROPAGANDE CHEZ LES RUSSES.

 

Dimitriv Medvedev, le premier ministre de Vladimir Poutine, s'est fendu d'une déclaration tout  à fait claire et décomplexée, par rapport à sa conception de l'information :

 

"Sur le front de l'information, le journalisme n'a guère sa place, c'est la propagande qui prime, l'honnêteté journalistique doit s'incliner devant certaines réflexions idéologiques" (A 1.53)

 

Il ne restera que les poutinophiles du FN et de la France Insoumise, pour croire aux fadaises diffuser par Russia Today !

Vladimir, ce super-héros !

 



11/12/2016
0 Poster un commentaire

TRUMP, LE CLIMAT ET LES CHINOIS.

 

Donald n'est pas tombé de la dernière pluie et il est tout sauf un mouton qui se fait avoir par les médias corrompus, médias qui relaient, "ad nauseam", ce réchauffement climatique d'origine anthropique ! Or, notre Trump ne croit pas une seconde à ce réchauffement là, il pense que cette idée est en fait un complot des chinois dans le but de faire chier l'économie américaine obligée de consommer moins d'énergie et donc de brider son mode de vie !

 


 

 

état de fait inacceptable, déjà pour , qui avait le Protocole de Kyoto qui limitait l'émission de gaz à effet de serre  ! Car pour les républicains, c'est le business d'abord, l'environnement, on verra après ! Mais les chinois ne sont pas gens à se laisser faire et ils promptement répondu aux chinoiseries du Donald ! A Marrakech, lors de la COP22, le vice- ministre chinois des Affaires Etrangères, Liu Zhenmin, a rappelé quelques vérités à cette Trumpette, notamment que les premières négociations sur le dérèglement climatique avait commencé avec le président Reagan, dans les années 80,  avait continué avec Bush père et que le réchauffement climatique n'est pas un canular avant d'ajouter :

 

"Personne n'a le droit de prendre une décision pour des milliards de personnes. Le changement climatique ne doit pas être un enjeu partisan. Ce n'est pas un enjeu partisan pour notre armée. Ce n'est pas un enjeu partisan pour notre service des renseignements".

(Source: http://www.7sur7.be/7s7/fr/2665/Rechauffement-Climatique/article/detail/2988095/2016/11/18/Quand-la-Chine-fait-la-lecon-a-Donald-Trump.dhtml).


20/11/2016
5 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :