Les humeurs de Tietie007.

Les humeurs de Tietie007.

FRANCOIS RUFFIN, SYMBOLE DU CONFUSIONNISME ?

 

François Ruffin est un peu une star dans les milieux de l'alter-mondialisme. Rédacteur du journal alternatif Fakir, le picard a fait un carton avec son documentaire "Merci Patron",

 

 

où le picard accompagnait deux licenciés du groupe LVMH pour défendre leur cause auprès de leur patron, le multi-milliardaire Bernard Arnault. Sympathique, cette comédie sociale qui me rappelait quelques films du cinéma italien d'antan. Dernièrement, l'eurosceptique Ruffin, initiateur de Nuit Debout, qui veut réhabiliter le protectionnisme s'est dit prêt à s'opposer au FN, dans la Somme, lors des prochaines législatives, voulant opposer au populisme de droite, un populisme de gauche ! Mais cet électron libre de la politique est parfois difficile à cerner et peu avoir des amitiés déroutantes. Le picard, via son journal Fakir, collabore en effet avec le site Bastille-République-Nations, fondé par un ancien du PCF, Pierre Levy, qui file la métaphore anti-impérialiste.

La chasseuse de confusionnistes, Ornella Guyet, avait reproché à Ruffin de laisser la parole, dans son bimestriel, à ce site. Le picard lui avait répondu par une missive pleine de bon sens :

 

 

« Chère Ornella,

 

La citation est notre arme préférée, à Fakir - comme dans bien d’autres publications de médias-critique et de critiques des médias qui nous ont précédés.

 

Pour me convaincre de ne pas publier quelques brèves de BRN, un argument primera donc : qu’à partir de citations, tu démontres leur appartenance ou leur proximité avec l’extrême droite. Pour l’instant, sans adhérer à tout leur contenu, ce qui m’intéresse dans BRN – et ce qui, je pense, peut intéresser les lecteurs de Fakir – ce sont leurs citations, justement, des commissaires européens, des parlementaires, de Business Europe, etc.

 

Pour me convaincre, là, tu me dis que Bruno Drewski (que je n’ai jamais rencontré) collabore à BRN – ce qui suffirait à disqualifier la revue. Mais qu’a donc dit ou écrit Bruno Drewski de si scandaleux ? Tu ne m’apportes, sur ce point, aucune citation. A la place, tu me dis qu’il a accordé une interviou à Rebellion (que je ne connais pas). J’ai lu l’interview : sans être, encore une fois, en accord avec tout, je ne vois absolument pas dans ses propos de quoi discréditer un homme. Ça me paraît même de plutôt bonne tenue. Tout comme son Que sais-je, sur la Biélorussie (que j’ai lu).

 

Pour me convaincre encore, tu me dis que Bruno Drewski publie avec le négationniste Claude Karnouh sur le site La Pensée libre. J’ai circulé sur ce site et, à première vue, très rapidement, je n’ai rien aperçu de cette nature. Bien que, en toute sincérité, ce compagnonnage me trouble.

 

De même, pour dénoncer l’UPR et François Asselineau (mouvement que je méconnais : je ne suis franchement pas un spécialiste de toute cette mouvance), dans ton article, tu ne fais pas une seule citation, démontrant qu’ils seraient bel et bien « ultra-nationalistes », « fascistes », etc.

 

Pour me convaincre, et pour convaincre tous les hommes de bonne volonté (qui existent), mieux vaudrait, à mon sens, en revenir à cette arme majeure : la citation. L’analyse. Les preuves, comme disait Jaurès.

 

Quant à un futur éventuel oukase sur Fakir, j’aimerais qu’il s’établisse sur des bases claires : qu’avons-nous publié qui le mérite ? »

 

Cette réponse, je l’avais également transmise à Pierre Lévy, le directeur de BRN. Pour l’avertir que, bien sûr, nous romprions notre partenariat au moindre propos en faveur, par exemple, du Front National. Mais notre vigilante « antifasciste » ne nous a, en retour, pas adressés la moindre citation – et n’en continue pas moins de récidiver, usant sans la moindre preuve de l’accusation – extrêmement grave – de « négationniste ». (source:http://www.fakirpresse.info/L-air-du-soupcon)

 

Mais Ruffin a tendance à jouer au naïf, car la ligne éditoriale de BRN reste très orientée dans la mise en valeur de certains régimes autoritaires.  Dans ses Dossiers, le site est ouvertement pro-cubain, en présentant de nombreux discours et réflexions de Fidel Castro, en reprenant de nombreux articles de l'agence cubaine, "Cubadedate" (environ 5% des articles des dossiers). Plus grave il me semble, le site se faisait aussi le relai complaisant des articles de l'ancienne agence pro-Kremlin, Ria Novosti ainsi que des discours de Vladimir Poutine. Plus gênant encore, le site présente de nombreux discours du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, totalement inféodé aux mollahs iraniens, et prônant un régime théocratique. Enfin, un des rares partis politiques que le site met en avant est le PRCF, parti communiste orthodoxe, scission du PCF, dont l'objectif, entre autres, et de réhabiliter la période stalinienne.

C'est donc cela que je reprocherai à Ruffin ...sous couvert d'anti-impérialisme, opinion tout à fait respectable, le picard donne la parole à un site qui soutient des régimes autoritaires (Cuba, Russie poutinienne) et des mouvements religieux (le Hezbollah), pas très compatible avec Nuit Debout et avec des pratiques politiques plus démocratiques et dérive dangereuse qui tend à respectabiliser des régimes et des mouvements liberticides.

 

 

 



21/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres