Les humeurs de Tietie007.

Les humeurs de Tietie007.

LE TRIOMPHE DE SORAL SUR LE NET.

 

Le site d'Alain Soral, polémiste d'extrême-droite, Egalité & Réconciliation, est le site politique le plus influent sur internet ! Mais, plus généralement, les sites estampillés "droite nationale" font un carton sur la toile, puisque sur les 10 sites les plus influents sur le net, plus de la moitié, relève de la fachosphère !

 


(Source: http://antoinebevort.blogspot.fr/2016/10/les-trente-et-un-sites-politiques.html )

 

Pourquoi un tel succès alors que la critique du système n'est pas l'apanage de l'extrême-droite ? Il y a plusieurs raisons à ce triomphe idéologique qui irrigue la toile :

- les partis de gouvernement, PS + LR, gèrent la crise depuis près de 40 ans, avec un chômage qui n'a cessé d'augmenter et une paupérisation de la classe moyenne, ce qui a progressivement détourné les citoyens de ces partis et les pousse vers de nouveaux mouvement, qui promettent des lendemains qui chantent !

- le discours humaniste et "droitdelhommiste" qui fut l'alpha et l'omega de notre intelligentsia depuis 40 ans, tourne aujourd'hui à vide, plombé par une crise de la social-démocratie européenne. La générosité est l'apanage des riches et la crise qui frappe les pays occidentaux génère des discours de repli national, peu propices au partage et à l'empathie.

- le paysage intellectuel français, dominé par la gauche depuis la fin de la seconde guerre mondiale, a été progressivement annexé par des penseurs nationalistes, comme Eric Zemmour, dans les médias mainstream ou Alain Soral, sur la toile. Alors qu'intellectuel de droite était un oxymore, il n'y a pas si longtemps, , il fait partie, aujourd'hui, d'une normalité décomplexée, et il épouse même le paradigme du rebelle au système comme le fait si bien Alain Soral !

- l'incapacité de la gauche radicale de produire une discours rassembleur et de capitaliser sur la crise économique ambiante. La logomachie marxiste souffre de sa prose vieillotte et trop conceptuelle et les nouveaux penseurs de gauche, comme Lordon, ont un discours complexe et peu audible pour le commun des mortels face à la simplicité manichéenne du discours d'extrême-droite qui désigne les responsables de la crise, pour les uns, les juifs, pour d'autres les musulmans et les mexicains, , pour tous, l'oligarchie mondialiste et les banquiers, comme si il suffisait d'éradiquer un de ces groupes pour régler tous les problèmes !

Mais le plus inquiétant dans cette lutte idéologique qui tourne de plus en plus sur les thématiques d'extrême-droite, c'est que les intellectuels de gauche se droitisent, comme un Jacques Sapir qui proposait un Front Uni contre l'UE avec le Front National, un Onfray et un Lordon qui filent la métaphore souverainiste vouant aux gémonies un internationalisme qui est la porte ouverte au mondialisme en militant pour un repli national protecteur, posture anti-universaliste qui acte la défaite de la gauche dans le débat d'idées et qui ouvre sur une période confusionniste qui me rappelle l'entre-deux-guerres avec des Marcel Déat ou des Jacques Doriot qui passèrent allègrement de la gauche à l'extrême-droite ! Cette analyse sur le confusionnisme ambiant est porté par le sociologue libertaire, Philippe Corcuff, qui, dernièrement, met en lumière les ambiguïtés du discours d'Ignacio Ramonet, ancien directeur du Monde Diplomatique, co-fondateur d'Attac, dans un billet sur la "trumpisation" de l'altermondialiste !

Un entretien avec Philippe Corcuff, sur les glissements idéologiques vers la droite de tout le paysage intellectuel français.

 




16/11/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres